Keepin’it Real : la négritude et la diaspora interrogées par Malique Lee Moore

Les murmures autour du film Keepin’ it real, réalisé par le jeune Afro-Américain, Malique Lee Moore, vous sont sans doute arrivés aux oreilles. Présenté à Afropunk Paris il y a quelques semaines, ce court-métrage surprend autant par sa forme, que les motifs qu’il traite et les artistes qui y ont participé. Produit par la réalisatrice Johanna Makabi, Moore livre un ovni bouleversant et protéiforme, fait par la diaspora pour la diaspora. Son contenu interpelle l’âme et s’y insinue, pour questionner ce qu’est d’être Noir.e, son unicité, sa beauté, mais aussi sa cruelle, et souvent inspirante, réalité. Son esthétique, elle, révèle des fragments intimes et universels de l’Expérience Noire dans son acception la plus large. Rencontre.

Rendez-vous ici pour en lire plus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s