Elodie Arnould : la future grande du rire est à l’Apollo Théâtre

L’humoriste franco-malagasy Elodie Arnould s’est installée depuis le 11 janvier à l’Apollo Théâtre à Paris. Dans sa valise, Future Grande ?, un seul-en-scène mordant sur sa vie, qu’elle présente tous les vendredi et samedi soir.

Avant toute chose, Elodie Arnould, c’est plus de 100 000 abonnés sur Facebook et presque 20 000 followers sur Instagram. Elle a gagnée en notoriété grâce à ses pastilles hilarantes sur l’amour de la bouffe, le parler lyonnais, ses origines malgaches, les parties de jeux de sociétés, ou encore la galère d’avoir des cheveux bouclés/frisés.

Future Grande ? c’est un spectacle qu’elle a inauguré au Boui Boui Café à Lyon avant de l’exporter à la capitale, au Théâtre du Marais en septembre dernier, et depuis peu en résidence à l’Apollo.
Elle y présente son parcours, d’ingénieure à ses débuts sur scène, en passant par des anecdotes sur son quotidien, sa famille, son travail, ou sa vie sentimentale.
C’est dans le genre du commentaire, qu’elle adresse aux autres autant qu’à elle-même, qu’elle s’illustre, comme dans ses story délirantes sur Instagram.

À 31 ans – oui, Black don’t crack, c’est elle – elle avoue volontiers ne pas agir, ni se voir comme une grande, surtout depuis qu’en 2016, elle a décidé de prendre un sacré virage, en quittant la sécurité de son emploi d’ingénieur pour la précarité de l’intermittence. 

À côté de ça, elle est immature et l’assume pleinement. Elle n’est pas non plus aidée par son physique – comme beaucoup d’entre nous, elle mesure grosso modo un mètre deux les bras levés, à quelques centimètres près, je ne l’ai pas mesurée – ce qui, souvent, ruine sa crédibilité d’adulte. 

Sa particularité, le caractère très physique de son spectacle, qu’elle agrémente de passages chantés et dansés, parce qu’elle aussi, elle a une bande-son pour sa vie et vit dans les films, ou presque. Pendant un peu plus d’une heure, elle jongle avec aisance entre comique de geste, de caractère et de moeurs, tout en donnant du grain à moudre au public.

Vous n’assisterez pas seulement à un one woman show, mais à une véritable performance. Elodie Arnould est une sorte de castor allumé (Référence. On l’a ou on ne l’a pas !), mi-Norbert, mi-Daggett, qui a un humour très vif et une écriture perspicace.
Sur scène, elle se dévoile avec malices, dans un élan et une énergie communicatifs, sans honte ni peur de révéler ce qu’elle est, face à une société qui la juge constamment car elle ne répond pas à ses injonctions.

Si ce spectacle n’est qu’un avant-goût des talents d’Elodie Arnould, il présage d’un succès qui dépassera bientôt les portes de l’Apollo. Future Grande ? est une prise d’otages volontaires, qui ne déplore et ne déplorera aucune victime, à l’exception de vos joues et de vos abdos.

Crédit photo: Artistic Records

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s