Queer Britain: Out on the streets – Episode 3 Review

Suite à leur coming-out, à la découverte de leur orientation sexuelle, ou à des tragédies de la vie, de nombreuses personnes LGBTQ+ se retrouvent à la rue, rejetées par leurs proches ou mises au banc de la société. Queer Britain s’intéresse dans ce numéro à ces personnes LGBTQ+ qui vivent dans la rue, de façon précaire ou dans des foyers spécialisés.

 

Riyadh Khalaf se rend dans le seul centre consacré aux personnes LGTBQ+ au Royaume-Uni, l’Amber Kennedy Center. En discutant avec Helen, une des travailleuses sociales du centre, le journaliste apprend qu’ils ont affaire à un public à risque, essentiellement fait de jeunes de 23-25ans, qui viennent de faire leur coming-out et ont été mis à la rue par leurs parents ou proches.

 

C’est le cas de la jeune Kristina à Whitley Bay, à la rue depuis 6 mois. Ses parents l’ont mise à la porte après avoir découvert son homosexualité. Cette situation est pour elle une double peine : « being homeless and part of the LGBTQ+ community seems difficult than any other people I’ve met because it’s not just one story. It’s like tying two stories ». Soutenue par sa petite amie et la famille de celle-ci, elle a pu trouver un toit temporairement en attendant une situation plus stable.

 

Mais les jeunes ne sont pas les seuls touchés. Damien, vivant à Birmingham, est à la rue depuis presqu’une décennie. Il s’est retrouvé sans domicile fixe suite au décès de son mari. Il doit constamment faire attention de ne pas dévoiler son homosexualité, ce qui le fragiliserait davantage dans la rue, où les agressions anti-gays sont récurrentes.  Rejeté par sa famille il y a 16-17 ans suite à son coming-out, il vit, lui aussi, dans la peur. N’étant plus en contact avec sa famille depuis son coming-out, et n’ayant plus de partenaire, son seul refuge est l’alcool et ses amis de la rue.

 

Du côté de Livingston, John, lui, vit dans l’isolement et la peur. Harcelé constamment pendant 4 ans et demi dans la petite ville de Blackburn où il vivait, il a dû tout quitté, sans jamais y retourner. Traumatisé par cette expérience, il a du mal à se faire des amis et à trouver un logement stable et dans lequel il se sent en sécurité. Malgré son anxiété constante, il se bat pour trouver un logement et un peu de stabilité.

 

Quelle que soit leur situation, on constate une résilience incroyable chez les témoins interrogés. Leur courage face à l’adversité est vraiment inspirante.

 

Pour voir cet épisode c’est juste ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s