Queer Britain: The Search For The Perfect Body – Episode 2 Review

Dans ce nouvel épisode de Queer Britain, Riyadh Khalaf interroge la communauté LGBTQ+ sur la notion de masculinité et la place qu’elle y occupe. Comment des notions hétéro-normatives de la beauté et de la masculinité influencent et renseignent-elles l’image qu’ont certaines personnes LGBTQ+ d’elles-mêmes, mais aussi leurs relations amoureuses et comportements.

Dans le cœur du quartier de Soho, un des centres de la communauté gay, dans un sex shop, Khalaf constate que les gays vouent un culte au physique et à la masculinité. Un phénomène dont il avait conscience mais pas la portée ni l’étendue. Plus les hommes gays sont musclés et prennent soin d’eux, plus ils sont appréciés et considérés comme ayant des traits masculins. Ce culte de la beauté et de la masculinité trouve un écho important sur les sites de rencontre où de nombreuses personnes, sous couvert de préférences, affichent une hostilité sans retenue pour ceux qui ne rentrent pas dans ce moule.

Pourtant, il est évident que la communauté est beaucoup plus diverse que ne laisse transparaître des objets. De nombreux gays ne se retrouvent clairement pas dans cette idée de la masculinité. C’est le cas de Jamal qui affiche avec fierté sa féminité et n’a pas peur de le montrer dans son quotidien. Mais il n’échappe pas au « fem-bashing » : « Fem-shaming is when you bash people for being really really really feminine. It happens in the gay community, a lot ! I have experienced being fem-shamed, but still I walk with my head high ».

Face à cette pression constante de ressembler à cet idéal de masculinité, les dérives ne sont pas loin. Rye, lui, a développé dans son adolescence des problèmes d’image qui n’ont fait que s’empirer après son coming-out à 16ans. Il tombe dans la boulimie à 17ans, un cercle vicieux qui le poursuivra pendant 9-10ans, période pendant laquelle il avoue avoir eu de nombreuses pensées suicidaires.

Khalaf constate que : « In the act of stereotyping, there is a clear message in the gay community that masculinity is highly prized and femininity is unattractive »

Une idée que pourtant beaucoup de gays combattent farouchement.

Voici un lien pour l’ensemble de cette série documentaire:

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s