Palais Garnier : redécouvrir un joyau du patrimoine français

La Petite Histoire du Palais Garnier :

C’est en 1858, suite à un attentat déjoué contre l’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie, que le souverain décide du projet architectural duquel émergera le Palais Garnier. Napoléon III a le souhait de sécuriser et de moderniser ce quartier aux petites rues étroites et aux recoins dangereux. Il veut en lieu et place un opéra, de grands hôtels et de grands magasins. Un projet qui rentre dans les grandes transformations de Paris, orchestrées par Georges Eugène Haussmann, sous le Second Empire.

Ainsi est lancé un grand concours pour trouver le projet et l’architecte qui conviendront au souverain. De grands noms de l’architecture y échouent. Cependant, un inconnu, Charles Garnier (1825 – 1898), se distingue et remporte le concours, à seulement 35 ans.

Le 21 Juillet 1862, la première pierre du Palais Garnier est posée. Les travaux pour la construction de cet emblème architectural et culturel français ont pris 15 ans, notamment à cause de la guerre et du siège de Paris. C’est le 5 janvier 1875 qu’est inauguré cet édifice, admiré par les contemporains pour la richesse de son architecture et de sa décoration audacieuse. Il faut cependant savoir qu’à l’époque, il existait déjà un opéra dans le IXème arrondissement de la capitale : l’Opéra Le Peletier (1821-1873).

Quant à la salle des spectacles du Palais Garnier, elle s’incrit dans la tradition des théâtres à l’italienne. Elle est en forme de fer à cheval à la française, ce qui permet, grâce à la disposition des places en catégories, de voir et d’être vu. L’une des particularités les plus frappantes de cette salle est son plafond qui n’est pas d’origine. En effet, celui qui est visible de nos jours a été fait par Marc Chagall (1887-1985) et inauguré le 23 septembre 1964. Autre charactéristique remarquable de cette salle, ses dorures, marbres et velour rouge, ainsi que son lustre de bronze et de cristal.

Depuis le 16 octobre 1923, le Palais Garnier est classé monument historique.

Voici les espaces les plus emblématiques du Palais Garnier:

Le Bassin de la Pythie

Le bassin de la Pythie mène au Grand Escalier et à la nef en marbre de trente neuf mètres de hauteur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Porte des Cariatides

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Grand Foyer

Le Grand foyer est une salle immense à la décoration ostentatoire, charactéristique du style Second Empire, aussi appelé style Napoléon III. Les matières utilisées sont nobles, précieuses et d’un aspect tape-à-l’oeil. On y trouve un plafond peint par le peintre français Paul Baudry (1828-1886) qui illustre différents thèmes de l’histoire de la musique. La lyre est un symbole majeur du décor. On en trouve d’ailleurs plusieurs occurences. Par ailleurs, le Grand Foyer compte de nombreux miroirs et fenêtres, objets que l’on retrouve souvent dans l’ensemble du Palais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Salon de la Lune

Le Salon de la Lune se présente comme un petit théâtre avec des hiboux et des chauve-souris volant dans une constellation d’étoiles à son plafond. Les différents psychés présents dans le salon projettent cette image à l’infini, ainsi que celle du chandelier suspendu au plafond. Les jeux de lumière y sont incroyables.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Salon du Soleil

Le Salon du Soleil est le pendant du Salon de la Lune. Ils se trouvent par ailleurs à deux extrêmes du Palais. On y remarque également un jeu sur le clair-obscur, avec cependant une prédominance pour les couleurs chaudes et les dorures. On y retrouve également un jeu sur l’infini, avec les différents miroirs qui s’y trouvent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Bibliothèque-Musée de l’Opéra

La Bibliothèque-musée de l’Opéra est sans doute une des parties les plus méconnues de cette édifice. Ses collections préservent la mémoire du théâtre depuis trois siècles. Elle dépend de la Bibliothèque nationale de France et compte de nombreux ouvrages anciens et rares, malgré sa petite taille. Elle se trouve à côté de la galerie de la collection permanente, avec ses peintures de ballerines et de chefs d’orchestres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les costumes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’espère que cet article vous aura donné envie de voir un ballet au Palais Garnier pour découvrir sa superbe salle des spectacles ou simplement de le visiter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s