Solillaquists of Sound: The 4th Wall (Part I)

 

Solillaquists of Sound, le quatuor originaire d’Orlando (Floride), sort son  troisième album, The 4th Wall (part I), en ce mois d’Octobre.

Et pour l’occasion, AlexandrahSwamburgerTonya  & DiVinci font une tournée exceptionnelle, sur laquelle la France tient une place importante. Ce lundi 8 Octobre, qui est aussi le jour de la sortie de l’album chez nous,  ils se produiront  à 19h30 au Nouveau Casino (11e arrondissement), où leurs fans pourront écouter des morceaux de As if we existed (2006), No more heroes (2009), et bien sûr de leur nouvelle création, The 4th Wall

Plus que de simples musiciens, les Solillaquists of sound sont de véritables alchimistes du son. Avec le FAHEEM (funk, astro, hip-hop, extraterrestrially energized message), un genre qu’ils ont inventé, les Solillaquists donnent une nouvelle acception au mot musique. Au-delà de la qualité de leurs sons, c’est leur approche à la scène et à la performance qui est incroyable. Ils sont des bêtes de scènes, généreux avec leur temps et qui aiment partager et interagir avec leur public.

Solilla

Pour ma part, je les ai connu en 2009, au hasard du Festival MaMA. Et quelle claque! Jamais, je n’ai ressenti une telle énergie et interaction si fluide avec le public.

Le groupe est formé par Alexandrah (de son vrai nom Alexandra Sarton) la lead vocalist, l’étonnant MC Swamburger (a.k.a. Asaan Brooks, et mari de cette dernière), le technicien DiVinci (alias Glen Valencia Jr.)qui manie à merveille ses platines MPC, et enfin, il y a Tonya (Tonya Combs, l’épouse de DiVinci) qui assure les choeurs.

Sur The 4th Wall, on trouve dix morceaux, écrits par DiVinci, Alexandrah & Swamburger. C’est un cocktail à base de hip-hop, de dubstep, de prog-rock (rock progressif), d’afrobeat et de folk. Cet opus doit son titre à la notion théâtrale du « Quatrième mur » ,développée par Denis Diderot, et qu’il formule pour la première fois dans son traité, les Entretiens sur le Fils naturel , puis dans De la poésie dramatique. Notion, postulant qu’un mur sépare et aliène les acteurs des spectateurs au théâtre, que les Solillaquists adaptent à leur musique. Et ce mur, ils souhaitent le démolir, et établir une connexion directe avec leur public.

Solillaquists of sound

Une mention spéciale pour les très bons remixes fait par le maître  X:144, dont  « This is your day »« Thicker than blood », « Natural disaster »« 50_50 » ou encore « Musically speaking ». Et les protégés de Sage Francis ont même inclus une chanson en français dans l’album, « The Witness » (Le Témoin).

En constante création, les Solillaquists of sound sont déjà à pied d’oeuvre sur The 4th Wall (part II), et pour se faire ils font appel à leurs fans. Ainsi, le deuxième volet de The 4th Wall sera une oeuvre collaborative dont le coeur est The Listener speaks. C’est le nom du groupe Facebook qu’ils ont créé à cet effet et où ils posent des questions et interagissent avec les membres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s